IN THE NEWS

FRONTLINE IN THE NEWS

Jul 17, 2017

 

(français ci-dessous)

NATO is a cornerstone of Canada’s security, and is one of our most important relationships outside of North America. In support of the Government of Canada’s steadfast commitment to the Alliance and its important role in international security and defence, Canada hosted the NATO National Reserve Forces Committee’s (NFRC) Summer Congress Meeting in Calgary, Alberta from July 10 to 14.

The NFRC provides NATO with policy guidance concerning the potential contribution of Reserve Forces to NATO’s defence interests including the training, readiness and use of Reserve Forces to accomplish NATO missions.

More than 47 delegates from 19 Allied and partner nations participated in the four-day conference, where delegates discussed a variety of topics such as reserve force policy implementation, training, challenges facing reservists, and employer engagement for reservists who wish to deploy on international and domestic operations.

Hosting the NFRC Summer Congress meeting provided Canada with the opportunity to remain at the fore of Alliance activities, including those related to the contribution of Reserve Forces to military operations; a key priority highlighted in Canada’s new defence policy, Strong, Secure, Engaged, which outlines a new vision for Canada’s Reserve Force.

“Reserve members bring a wealth of knowledge and experience that enrich and strengthen our militaries, and help the Alliance, and its member states, achieve success on domestic and international operations. The National Reserve Forces Committee is a great example of NATO Allies and partners working together with a specific focus on the key importance of Reserve Forces. The Canadian Armed Forces is proud to host our NATO Allies and partners in Canada this year. Working alongside our NATO Allies and partners we will build a stronger Reserve Force to meet current and future security and defence challenges,” said Major-General Paul Bury, Canadian Head of Delegation, Chief of Reserves and Employer Support.

The NFRC is an inter-allied joint committee that reports to the NATO Military Committee and is composed of senior officials responsible for Reserve Forces of each member states.

All NATO Allies having a reserve component in their armed forces are members of this committee, including some NATO partner nations.

The overarching NRFC objectives are to provide policy advice to the Military Committee; strengthen the preparedness of Allies’ Reserve Forces; and ensure awareness of Reserve Forces by external organizations.

This was the first time that Canada has hosted an NFRC Summer Congress meeting since its inception in 1981.  

The current Chairmanship of NRFC is held by the Czech Republic. With the increased reliance by member nations themselves there has been a significant increase in Reserve Force support to NATO operations.

Strong, Secure, Engaged commits to significant additional investments in defence – consistent with the NATO trend of reversing declining expenditures in order to meet the commitments agreed to in the Defence Investment Pledge in Wales.

Canada’s Reserve Force forms an integral part of the Canadian Armed Forces working alongside the Regular Force on both national and international operations, making substantial contributions to the safety and security of Canada and its citizens. 

  • Through Strong, Secure, Engaged, Canada will:
  • Increase the size of the Reserve Force by 1,500 to 30,000, to ensure it can meet its full operational potential;
  • Align Primary Reserve compensation and benefits with Regular Force members where duties are similar;
  • Assign the Reserve Force new roles that provide full-time capability to the Canadian Armed Forces through part-time service, such as light urban search and rescue, intelligence operators, and cyber operators;
  • Employ the Reserve Force to deliver select deployed missions in a primary role such as Canadian Armed Forces capacity building;
  • Ensure Reservists are appropriately trained, prepared and equipped in sufficient numbers to be ready to contribute to operations at home and abroad;
  • Offer full-time summer employment to Reservists in their first four years with the Reserves commencing in 2018; and
  • Attract and retain top quality candidates, while reducing the length of the recruitment process for Reservists to a matter of weeks.

Le Canada accueille le Comité des forces de réserve nationales de l’OTAN

L’OTAN est la pierre angulaire de la sécurité du Canada, et la relation que nous entretenons avec celle-ci est parmi nos plus importantes en dehors de l’Amérique du Nord. Ainsi, pour appuyer l’engagement inébranlable du gouvernement du Canada à l’Alliance et le rôle important que l’OTAN joue dans le domaine de la sécurité et de la défense internationales, le Canada a accueilli le Congrès d’été du Comité des forces de réserve nationales (CFRN) de l’OTAN, à Calgary, en Alberta, du 10 au 14 juillet.

Le CFRN offre à l’OTAN une orientation stratégique sur la contribution possible des forces de réserve à la défense des intérêts de l’Alliance, dont l’entraînement, l’état de préparation et l’utilisation des forces de réserve dans le cadre de missions de l’OTAN.

Plus de 47 délégués en provenance de 19 pays alliés et partenaires ont pris part à ce congrès de quatre jours dans le cadre duquel ils ont discuté de divers sujets, notamment la mise en œuvre de la politique sur les forces de réserve, l’entraînement, les défis que doivent relever les réservistes et l’engagement de l’employeur envers les réservistes qui souhaitent prendre part à des déploiements dans le cadre d’opérations au pays et à l’étranger.

En accueillant le Congrès d’été du CFRN, le Canada demeure au premier plan des activités de l’Alliance, entre autres, celles axées sur les principales contributions des forces de réserve aux opérations militaires. Il s’agit d’une priorité clé de la nouvelle politique de défense du Canada, qui énonce la nouvelle vision de la Force de réserve du Canada.

« Les vastes connaissances et expériences des réservistes enrichissent et renforcent nos forces armées, tout en aidant l’Alliance et ses États membres à mener des opérations nationales et internationales couronnées de succès. Le Comité des forces de réserve nationales constitue un excellent exemple d’alliés et partenaires de l’OTAN qui collaborent en misant sur l’importance particulière des forces de réserve. Cette année, les Forces armées canadiennes sont fières d’accueillir au Canada leurs alliés et partenaires de l’OTAN. Grâce à la collaboration avec nos alliés et partenaires de l’OTAN, nous bâtirons une solide Force de réserve mieux préparée à relever les défis actuels et futurs en matière de sécurité et de défense. dit major-général Paul Bury, Chef de la délégation canadienne, Chef – Réserves et appui de l’employeur. »

Le CFRN, un comité interarmées et interallié qui relève du Comité militaire de l’OTAN, est composé de hauts dirigeants responsables des forces de réserve de chaque pays membre.

Tous les pays alliés de l’OTAN dont les forces armées sont dotées d’une force de réserve font partie du Comité militaire. Certains pays partenaires de l’OTAN y siègent aussi.

Les principaux objectifs du CFRN consistent à offrir des conseils stratégiques au Comité militaire, à renforcer l’état de préparation des forces de réserve des pays alliés et à faire la promotion des forces de réserve auprès d’organisations externes.

C’est la première fois que le Canada est l’hôte d’un Congrès d’été du CFRN depuis la création de celui-ci en 1981.  

À l’heure actuelle, la présidence du CFRN est assurée par la République tchèque. De plus, étant donné le recours accru des pays membres aux forces de réserve, on constate une hausse considérable du soutien que celles-ci apportent aux opérations de l’OTAN.

La politique de défense Protection, Sécurité, Engagement met en valeur d’autres investissements importants du gouvernement dans le domaine de la défense. Cela va dans le même sens que la tendance de l’OTAN à inverser les dépenses décroissantes, dans le but de remplir l’engagement en matière d’investissements de défense pris au Pays de Galles.

La Force de réserve fait partie intégrante des Forces armées canadiennes et travaille côte à côte avec la Force régulière dans le cadre d’opérations nationales et internationales. Elle contribue largement à la sécurité et à la sûreté du Canada et de ses citoyens.

En vertu de la politique de défense Protection, Sécurité, Engagement, le Canada :

  • fera passer la Force de réserve de 1 500 personnes à 30 000 personnes pour faire en sorte qu’elle atteigne son plein potentiel opérationnel;
  • harmonisera la compensation et les avantages sociaux de la Première réserve avec ceux des membres de la Force régulière lorsque les tâches sont semblables;
  • délèguera de nouveaux rôles à la Force de réserve, ce qui permettra de fournir aux Forces armées canadiennes une capacité à temps complet par l’entremise du service à temps partiel comme la recherche et le sauvetage en milieu urbain à l’aide d’équipements légers, les postes opérateurs du renseignement et ceux d’opérateurs cybernétiques;
  • emploiera la Force de réserve lors de missions choisies de déploiement dans des rôles primaires comme l’accroissement de la capacité des Forces armées canadiennes;
  • verra à ce qu’un nombre suffisant de réservistes soient adéquatement formés, préparés et équipés pour contribuer aux opérations tant au pays qu’ailleurs dans le monde;
  • offrira aux réservistes des postes à temps complet pour la saison d’été dans leurs quatre premières années au sein de la Force de réserve dès 2018;
  • attirera et retiendra les candidats les plus qualifiés tout en réduisant la longueur du processus de recrutement des réservistes pour qu’il ne prenne que quelques semaines. 

RELATED LINKS