IN THE NEWS

FRONTLINE IN THE NEWS

Aug 08, 2017

 

(français ci-dessous)

Her Majesty’s Canadian Ship (HMCS) Charlottetown joins Standing NATO Maritime Group One (SNMG1) on its way to the Mediterranean Sea, North Atlantic Ocean, and Baltic Sea as part of Canada’s support to NATO assurance and deterrence measures in Central and Eastern Europe.

On its second deployment under Op Reassurance, HMCS Charlottetown replaces HMCS St. John’s, which arrived in its home port of Halifax on July 17, 2017, after a six-month deployment.

The deployment of HMCS Charlottetown demonstrates Canada’s ongoing commitment to international security and cooperation as part of NATO assurance and deterrence measures in Central and Eastern Europe.

“Canada’s participation in regional maritime security operations as part of NATO assurance activities is another demonstration of Canada’s ongoing commitment to international security and cooperation. The excellent crew of the HMCS Charlottetown is demonstrating our continued leadership on the world stage by making meaningful and enduring contributions to NATO activities in Eastern and Central Europe,” said Harjit S. Sajjan, Defence Minister.

“The highly trained and professional ship’s company is well prepared to meet the challenges of this mission. HMCS Charlottetown is committed to further increase the Canadian Armed Forces’ ability to work alongside our Allies, contribute to enhancing NATO readiness, and help strengthen international and regional stability,” said Commander Jeff Hutt, Commanding Officer, HMCS Charlottetown.

HMCS Charlottetown is a Halifax-class frigate with a crew of approximately 240 personnel of all ranks, including an Enhanced Naval Boarding Party and a CH-124 Sea King helicopter air detachment.

The Enhanced Naval Boarding Party provides a relatively new capability for the Royal Canadian Navy that is used in support of maritime interdiction operations. 

HMCS Charlottetown’s deployment is part of a range of military activities undertaken by the Canadian Armed Forces (CAF) to support NATO assurance and deterrence measures through the provision of military capabilities for training, exercises, demonstrations, and assigned NATO tasks and demonstrates Canada’s commitment to promote security and stability in Central and Eastern Europe.

During its first deployment in support of Op Reassurance, HMCS Charlottetown conducted maritime security operations and joint NATO training exercises between June 2016 and January 2017, in the North Atlantic Ocean and Mediterranean, Aegean and Baltic Seas, as part of Standing NATO Maritime Group Two (SNMG2).

The Standing NATO Maritime Groups are multinational, integrated maritime forces made up of vessels from various Allied countries. These vessels are made available to NATO to perform different tasks ranging from exercises to operational missions. They also help to establish Alliance presence, demonstrate solidarity, conduct routine diplomatic visits to different countries, support partner engagement, and provide a variety of maritime military capabilities to ongoing missions.

Commander Jeff Hutt, from Lunenberg, Nova Scotia, has served in the CAF since 1998. After his initial naval training, he was assigned to HMCS Charlottetown and was twice deployed with the ship to the Arabian Sea. On board HMCS Athabaskan, he served in Operation HESTIA, Canada’s response to the earthquake in Haiti. He was Chief of Staff to the Commander of Naval Reserves in Quebec City from July 2015 to December 2016.

Operation Reassurance refers to the military activities undertaken by the CAF since 2014 to support NATO assurance and deterrence measures in Eastern and Central Europe, aimed at reinforcing NATO’s collective defence and demonstrating the strength of Allied solidarity. 


Le NCSM Charlottetown appuie les mesures d’assurance et de dissuasion appliquées par l’OTAN dans le cadre de l’opération Reassurance

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Charlottetown fait officiellement partie du 1er Groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG1) aujourd’hui, alors qu’il se dirige vers la Méditerranée, l’Atlantique Nord , puis la mer Baltique dans le cadre du soutien accordé par le Canda aux mesures d’assurance et de dissuasion appliquées par l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Il s’agit du deuxième déploiement du NCSM Charlottetown dans le cadre de l’Op Reassurance. Cette fois-ci, il remplace le NCSM St. John’s, qui est rentré à Halifax, son port d’attache, le 17 juillet 2017 après un déploiement de six mois.

Le déploiement du NCSM Charlottetown démontre la volonté du Canada de favoriser la coopération et la sécurité sur la scène internationale en participant aux mesures d’assurance et de dissuasion appliquées par l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est.

« La participation du Canada aux opérations de sécurité maritimes dans la région dans le cadre des mesures s’assurance appliquées par l’OTAN est une autre démonstration de l’engagement inébranlable du Canada au chapitre de la coopération et de la sécurité internationales. L’excellent équipage du NCSM Charlottetown incarne notre leadership constant sur la scène mondiale en contribuant de manière significative et durable aux opérations de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est. dit Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense. »

« La compagnie de ce navire, bien entraînée et d’un professionnalisme hors pair, est prête à relever les défis de cette mission. Le NCSM Charlottetown est déterminé à améliorer la capacité des Forces armées canadiennes à travailler de concert avec leurs alliés, à améliorer la disponibilité opérationnelle de l’OTAN et à contribuer au rétablissement de la stabilité dans la région et dans le monde. dit le capitaine de frégate Jeff Hutt, commandant du NCSM Charlottetown. »

Le NCSM Charlottetown est une frégate de classe Halifax comprenant un équipage d’environ 240 militaires de tous les grades, y compris une équipe d’arraisonnement de navires renforcée et un détachement d’hélicoptères CH-124 Sea King.

L’équipe d’arraisonnement de navires renforcée est une capacité relativement nouvelle de la Marine royale canadienne, utilisée dans le cadre d’opérations d’interception maritimes.

Le déploiement du NCSM Charlottetown fait partie d’une gamme d’activités militaires entreprises par les Forces armées canadiennes (FAC) dans le but de soutenir les mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en fournissant des capacités militaires aux fins d’instruction, d’exercices, de démonstrations et de réalisation des tâches confiées par l’OTAN et démontre l’engagement du Canada envers la promotion de la sécurité et de la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Pendant son premier déploiement en soutien à l’Op Reassurance, le NCSM Charlottetown a mené des opérations de sécurité maritime et a pris part à des exercices interarmées de l’OTAN de juin 2016 à janvier 2017 dans le Nord de l’océan Atlantique et dans les mers Méditerranée, Égée et Baltique au sein du 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2).

Les groupes maritimes permanents de l’OTAN sont des forces maritimes intégrées multinationales composées de navires de divers pays alliés. L’OTAN a accès à ces navires pour effectuer diverses tâches allant des exercices aux missions opérationnelles. Ils aident également à établir la présence de l'alliance, à démontrer notre solidarité, à mener des visites diplomatiques de routine dans différents pays, à soutenir l’engagement de nos partenaires et à fournir diverses capacités militaires maritimes aux missions en cours.

Le capitaine de frégate Jeff Hutt, de Lunenberg, en Nouvelle-Écosse, sert dans les FAC depuis 1998. Après son instruction maritime initiale, il a été affecté au NCSM Charlottetown et a été envoyé à deux reprises dans la mer d’Oman. À bord du NCSM Athabaskan, il a participé à l’opération HESTIA, la réponse du Canada au séisme en Haïti. Il a été le chef d’état-major du commandant de la Réserve navale, à Québec, de juillet 2015 à décembre 2016.

L’opération Reassurance fait référence aux activités menées par les FAC depuis 2014  dans le but de soutenir les mesures d’assurance et de dissuasion appliquées par l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est dans l’objectif de renforcer la défense collective de l’OTAN et de démontrer la vivacité de la solidarité des Alliés. 

RELATED LINKS