IN THE NEWS

FRONTLINE IN THE NEWS

Sep 12, 2017

 

(français ci-dessous)

The Royal Canadian Navy (RCN) announced that the Joint Support Ships (JSS), its future Auxiliary, Oiler and Replenishment (AOR) vessels, will be known as Protecteur-class ships.

The renaming of the JSS to Protecteur and Preserver by the RCN recognizes the distinguished and remarkable service provided by its past Protecteur-class ships that have carried these names. The renaming perpetuates the Battle Honours awarded to the forbearers of these ships and allows the future ships to add their own Battle Honours to the Preserver and Protecteur legacy.

In October 2013, the Government of Canada announced that the JSS ships would be named the Queenston-class. Since that announcement, the original purpose-built AORs, the former Protecteur and Preserver, were paid off and are no longer part of the RCN’s fleet.

This fact presented the RCN, through its Ships Naming Committee, an opportunity to consider reusing the names of the original AORs, an option that was not available when the JSS were originally named in 2013. 

This will be the second time in Royal Canadian Navy history that the nameProtecteur will be used, and the third time for Preserver.  

Battle Honours are awarded to provide public recognition and record a unit's active participation in battle against a formed and armed enemy. Preserver will perpetuate one Battle Honour: ARABIAN SEA, and Protecteur will perpetuate two Battle Honours: GULF AND KUWAIT and ARABIAN SEA. 

The term “paying off” refers to the British age-of-sail practice of paying a crew their wages once a ship has completed its voyage. In the RCN, the tradition continues with the term paying off referring to the formal ceremony where the naval jack, ensign, and commissioning pennant are hauled down, the crew departs a ship for the last time, and the ship is then no longer referred to as Her Majesty’s Canadian Ship (HMCS).   

The Ships Naming Committee is formed prior to any vessel joining the RCN fleet, and consists of a small group of senior Royal Canadian Navy personnel, naval historians and veterans who present their recommendations to the Government of Canada. 

The last ships to bear the name Protecteur and Preserver were brought into service in 1969 and 1970, then paid off in 2015 and 2016 respectively.  

The Joint Support Ships will provide at-sea replenishment capabilities, limited sealift capacity, and support to operations ashore. They will be among some of the first of the Royal Canadian Navy’s ships to be built by one of the competitively selected Canadian shipyards, as part of the National Shipbuilding Procurement Strategy. 

The previous intended names for the JSS were Queenston and Chateauguay, in recognition of the land battles of Queenston Heights and Chateauguay during the War of 1812. 


Les navires de soutien interarmées seront rebaptisés Protecteur et Preserver

La Marine royale canadienne (MRC) à annoncer que les navires de soutien interarmées (NSI), ses futurs pétroliers ravitailleurs d’escadre, seront renommés. Ils seront des navires de la classe Protecteur

La MRC a rebaptisé les navires de soutien interarmées Protecteur et Preserver en reconnaissance du service distingué et remarquable accompli par ses anciens navires de la classe Protecteur ayant porté ces noms. C’est une façon de perpétuer les honneurs de guerre reçus par les prédécesseurs de ces navires et de permettre aux futurs navires d’ajouter leurs propres honneurs de guerre à ceux du Preserver et du Protecteur

En octobre 2013, le gouvernement du Canada a annoncé que le nom de la classe des navires de soutien interarmées serait Queenston. Or, les premiers pétroliers ravitailleurs d’escadre spécialisés, c’est-à-dire les anciens Protecteur et Preserver, ont depuis été retirés du service et ne font plus partie de la flotte de la Marine royale canadienne. 

La MRC, par l’entremise du comité de désignation des navires, y a vu l’occasion d’envisager de réutiliser les noms des premiers pétroliers ravitailleurs d’escadre, ce qui n’était pas possible au moment où les navires de soutien interarmées avaient été nommés en 2013. 

Ce sera la deuxième fois dans l’histoire de la Marine royale du Canada que le nom Protecteur sera utilisé, et la troisième fois pour le nom Preserver

Les honneurs de guerre servent à reconnaître publiquement une unité des Forces armées canadiennes pour sa participation active au combat contre un ennemi formé et armé et à en témoigner. Le Preserver perpétuera l’honneur de guerre « MER D’OMAN » et le Protecteur, les honneurs de guerre « GOLFE ET KOWEIT » et « ‘MER D’OMAN ». 

Le terme « paying off » fait référence à la pratique datant de la grande époque de la navigation britannique qui veut que les membres de l’équipage ne touchent leurs gages qu’au retour du navire à bon port. Dans la MRC, la tradition se perpétue, puisque le terme « paying off »désigne maintenant la cérémonie officielle durant laquelle le pavillon de beaupré, l’enseigne naval et la flamme de guerre sont abaissés, l’équipage quitte le navire pour la dernière fois, après quoi il n’est plus considéré comme un navire canadien de Sa Majesté (NCSM).   

Le comité de désignation des navires est formé avant l’intégration d’un navire à la flotte de la MRC. Il est composé d’un petit groupe de hauts gradés de la Marine royale canadienne, d’historiens spécialistes de la marine et de vétérans chargés de présenter leurs recommandations au gouvernement du Canada.  

Les derniers navires ayant porté les noms Protecteur et Preserver ont été mis en service en 1969 et1970, et retirés du service en 2015 et 2016 respectivement.  

Les navires de soutien interarmées auront une capacité de ravitaillement en mer, ainsi des capacités de transport limitées en plus de soutenir les opérations à terre. Ils seront parmi les premiers navires de la Marine à être construits par l’un des chantiers navals canadiens qui sera sélectionné par voie d’appel d’offres dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale. 

Les noms qui avaient été choisis précédemment sont Queenston et Chateauguay, en mémoire des batailles terrestre qui ont fait rage à Queenston Heights et à Châteauguay durant la guerre de 1912.  

RELATED LINKS