IN THE NEWS

FRONTLINE IN THE NEWS

Mar 19, 2018

 

(français ci-dessous)

Last November, in Vancouver, the Government of Canada announced its return to peace operations, including:

  • the Vancouver Principles – focused on ending the recruitment and use of child soldiers around the world;
  • the Elsie Initiative – a pilot project aimed at rapidly increasing the number of women police and military deployed on UN peace operations, supported by the expertise and political commitment of a group of countries who share Canada’s ambition for change; and
  • a range of Smart Pledges and military capabilities – aimed at leveraging Canadian expertise. The first smart pledge – a C-130 Hercules aircraft to provide tactical airlift support for the UN’s Regional Support Centre in Entebbe Uganda – was announced in Vancouver and preparations for deployment are currently underway.

As part of Canada’s return to peace operations, the Honourable Harjit S. Sajjan, Minister of National Defence, and the Honourable Chrystia Freeland, Minister of Foreign Affairs, today announced the Government of Canada’s second smart pledge: a commitment to deploy an Aviation Task Force to the United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA) for a period of 12 months.

The Aviation Task Force will include Chinook helicopters to provide urgently needed transport and logistics capacity for the MINUSMA mission, as well as Griffon helicopters to provide armed escort and protection. The Task Force will be accompanied by a number of Canadian Armed Forces personnel for support. Canada remains committed to advancing gender equality in its deployment.

Canada’s contribution will join 57 MINUSMA partner countries in their continued efforts to bring sustainable peace and stability to Mali and the Sahel. Today’s announcement builds on the Government’s significant development, peace and security initiatives in the region.

In the coming days, the Government will register its pledge with the UN, and the Canadian Armed Forces (CAF) will begin their planning process, in conjunction with the UN, partners and the host nation.

“Today’s smart pledge is another way Canada is contributing its expertise to create a safer, more peaceful world. We are committed to improving the effectiveness of UN peace operations. We are doing this by working with partner countries to increase the meaningful participation of women, through the Elsie Initiative for Women in Peace Operations, implementing the Vancouver Principles to end the recruitment and use of child soldiers, and providing specialized training to meet the needs of the UN,” said Minister of Foreign Affairs, Hon. Chrystia Freeland, P.C., M.P.

During the UN Peacekeeping Defence Ministerial conference hosted by Canada in Vancouver in November 2017, Canada pledged to improve the effectiveness of UN peace operations in a number of ways.

Canada committed a number of “smart pledges” of high value military capabilities to be deployed in a 5-year timeframe with planned and predictable rotations with other member states. They are:

  • a Quick Reaction Force and accompanying equipment;
  • an Aviation Task Force of medium utility and armed helicopters; and
  • a tactical airlift support to address critical gaps in the UN’s ability to transport troops, equipment, and supplies to their missions.

The Elsie Initiative for Peace Operations is a Canadian-led pilot project to test new ways of eliminating barriers to the participation of women police and military in peace operations. Canada will lead this search for a breakthrough, working closely with a Contact Group of countries who will bring their experiences, expertise and political commitment to the project. A tailored package of technical assistance and training will be offered to a select partner country (or two), and an innovative financial mechanism will be designed to incentivize progress among countries who contribute police and military to UN operations.  


Le Canada annonce un deuxième engagement conjoint au maintien de la paix

Le Canada est résolu à bâtir un monde plus paisible et plus prospère. Pour assurer la sécurité de nos citoyens, et de celle de nos alliés, il faut lutter contre l’instabilité et les conflits partout dans le monde. Le soutien du Canada à l’égard des missions de maintien de la paix des Nations Unies aidera les collectivités vulnérables et marginalisées à se construire un avenir meilleur.

En novembre dernier, à Vancouver, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il reprenait les opérations de la paix, notamment au moyen :

  • des Principes de Vancouver – qui visent à mettre un terme au recrutement et à l’utilisation d’enfants‑soldats dans le monde;
  • de l’Initiative Elsie – un projet pilote qui vise à accroître rapidement le nombre de policières et de femmes militaires déployées dans le cadre d’opérations de maintien de la paix des Nations Unies et qui s’appuie sur l’expertise et l’engagement politique d’un groupe de pays partageant l’ambition du Canada en matière de changement; 
  • de toute une gamme d’engagements conjoints et de capacités militaires – qui visent à tirer parti de l’expertise canadienne. Le premier engagement conjoint, soit l’envoi au Centre de soutien régional des Nations Unies à Entebbe, en Ouganda, d’un aéronef C‑130 pour offrir une capacité de transport aérien tactique, a été annoncé à Vancouver et les préparatifs en vue du déploiement sont en cours.

Dans le cadre de la reprise des opérations de la paix par le Canada, l’honorable Harjit Sajjan, ministre de la Défense nationale, et l’honorable Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères, ont annoncé aujourd’hui un deuxième engagement conjoint du Canada : soit le déploiement d’une force opérationnelle aérienne auprès de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) pour une période de 12 mois.

La force opérationnelle aérienne comprendra des hélicoptères Chinook pour assurer une capacité urgente de transport et de logistique pour la MINUSMA, et des hélicoptères Griffon pour assurer une escorte et une protection armées. De nombreux employés des Forces armées canadiennes accompagneront la force opérationnelle pour offrir du soutien, et le Canada est résolu à promouvoir l’égalité entre les sexes dans ses déploiements.

Ainsi, le Canada contribuera aux efforts de 57 pays partenaires de la MINUSMA visant à instaurer un climat de paix et de stabilité au Mali et au Sahel. L’annonce d’aujourd’hui s’ajoute aux programmes importants de développement, de paix et de sécurité que le gouvernement mène dans la région.

Au cours des prochains jours, le gouvernement enregistrera son engagement auprès de l’ONU, et les Forces armées canadiennes (FAC) lanceront le processus de planification en collaboration avec l’ONU, leurs partenaires et le pays hôte.

« L’engagement conjoint annoncé aujourd’hui permet au Canada d’offrir son expertise pour bâtir un monde plus sûr et plus pacifique. Nous sommes résolus à améliorer l’efficacité des opérations de la paix des Nations Unies, ce que nous faisons en travaillant avec les pays partenaires pour accroître la participation utile des femmes au moyen de l’Initiative Elsie sur la participation des femmes aux opérations de paix, en mettant en œuvre les Principes de Vancouver pour mettre un terme au recrutement et à l’utilisation d’enfants‑soldats, et en offrant de la formation spécialisée pour répondre aux besoins des Nations Unies. a dit l’honorable Chrystia Freeland, C.P., députée, ministre des Affaires étrangères. »

Au cours de la réunion des ministres de la Défense sur le maintien de la paix des Nations Unies, que le Canada a accueillie à Vancouver en novembre 2017, le Canada s’est engagé à améliorer l’efficacité des opérations de paix de l’ONU de diverses manières.

Le Canada a pris une série d’engagements conjoints de grande valeur dans le cadre desquels des capacités militaires seraient déployées au cours des cinq prochaines années à tour de rôle avec d’autres pays membres lors de rotations planifiées et prévisibles. Parmi les capacités promises, on compte :

  • une force de réaction rapide ainsi que l’équipement connexe;
  • une force opérationnelle aérienne composée d’hélicoptères polyvalents armés de taille moyenne;
  • le transport aérien tactique de soutien nécessaire pour combler les lacunes des Nations Unies quant à leur capacité à transporter du personnel, de l’équipement et des fournitures à leurs missions.

L’Initiative Elsie pour les opérations de paix est un projet pilote dirigé par le Canada qui a pour objectif de tester de nouvelles façons d’éliminer les obstacles à la participation des policières et des femmes militaires aux opérations de paix. Le Canada mènera cette quête en vue de réaliser une percée, en travaillant en étroite collaboration avec un groupe de contact composé de pays qui feront profiter le projet de leur expérience, de leur expertise et de leur engagement politique. Un ensemble adapté d’aide technique et de formation sera offert à un ou deux pays partenaires sélectionnés, et un mécanisme financier novateur sera conçu pour encourager la réalisation de progrès au sein des pays qui affectent des policiers et des militaires aux opérations de l’ONU.

RELATED LINKS