IN THE NEWS

FRONTLINE IN THE NEWS

Mar 22, 2018

 

(français ci-dessous)

HMCS Chicoutimi has returned to CFB Esquimalt, B.C. after a 197-day deployment in the Asia-Pacific region, marking a historic milestone for the Royal Canadian Navy (RCN) submarine fleet after a nearly 50-year absence from the region. The deployment included numerous opportunities for HMCS Chicoutimi to operate with regional partner navies such as the United States Navy, the Japan Maritime Self Defence Force, The Royal Australian Navy and the French Navy.  As part of her deployment, HMCS Chicoutimi visited Yokosuka, Japan, further strengthening the relationship between our two countries. 

“HMCS Chicoutimi’s successful six-month deployment to the Asia-Pacific region is an historic 50-year milestone for the Royal Canadian Navy and our Victoria-Class submarine,” said Harjit S. Sajjan, Defence Minister.

“I am incredibly proud of the work done by the submariners on board HMCS Chicoutimi. Their consistent dedication and professionalism is an inspiration. The advantage that submarines can bring to a battle space cannot be underestimated. They are stealthy, lethal, and persistent. They are an important strategic asset that the Canadian Armed Forces brings to the table when working with our partners and allies around the world,” said Vice-Admiral Ron Lloyd, Commander Royal Canadian Navy.

“HMCS Chicoutimi conducted a well-executed patrol to the Asia-Pacific region to operate with our partners, and allies – a clear signal of the strategic importance of the region to Canada, that reinforces Canada’s commitment to the maintenance of regional peace, and security,” said Captain (N) Chris Robinson, Commander Canadian Submarine Force.

HMCS Chicoutimi deployed on patrol in the Asia-Pacific region as part of a strategic engagement mission, for 197 days. This is the longest Victoria-class deployment to date. Prior to this the longest Victoria-class single deployment was a 101-day North Atlantic patrol by HMCS Windsor in 2015. HMCS Windsor is once again deployed, currently supporting NATO operations in the Mediterranean Sea.

HMCS Chicoutimi operated with the Japan Maritime Self Defence Force (JMSDF) and the United States Navy (USN) for several months, a period which included participation in the annual USN-JMSDF ANNUALEX – a three week bi-lateral exercise which was made tri-lateral for the first time with the inclusion of Canada in 2017.

HMCS Chicoutimi visited Hawaii, Guam, and Japan during the six-month deployment. The visit to Yokosuka, Japan was the first by a Canadian submarine since the visit by HMCS Grilse in May 1968.

HMCS Chicoutimi conducted two Rest and Maintenance Periods, in Japan and the US territory of Guam, supported by deployed maintenance teams from the RCN Fleet Maintenance Facility based in Esquimalt. These periods further refined processes for deployed maintenance and support activities.

HMCS Chicoutimi is one of four Victoria-class submarines in the RCN. Chicoutimi along with HMCS Victoria and HMCS Corner Brook are based out of CFB Esquimalt, while HMCS Windsor is based at CFB Halifax in Nova Scotia.

Victoria-class submarines are extremely versatile, allowing them to operate in any weather condition for periods of up to 45 days, and perform in a variety of roles to fulfill Canada’s requirements for a balanced, multi-purpose and combat-effective naval fleet.  


Le NCSM Chicoutimi rentre au pays après un déploiement de six mois en Asie‑Pacifique

Le NCSM Chicoutimi est retourné à la BFC Esquimalt, en Colombie‑Britannique, après un déploiement de 197 jours dans la région Asie‑Pacifique, marquant ainsi un jalon important dans l’histoire de la flotte de sous-marins de la Marine royale canadienne (MRC), qui n’a pas envoyé de sous-marins dans la région depuis près de 50 ans. Durant ce déploiement, le NCSM Chicoutimi a eu la possibilité à maintes reprises de collaborer avec des marines partenaires de la région, notamment les Forces navales des États‑Unis, la Force maritime d’autodéfense du Japon, la Marine royale australienne et la Marine française. Il a aussi visité Yokosuka, au Japon, afin de renforcer les rapports entre le Japon et le Canada. 

« Le déploiement réussi de six mois en Asie‑Pacifique du NCSM Chicoutimi marque un jalon historique pour la Marine royale canadienne et nos sous-marins de la classe Victoria après 50 ans d’absence. a dit Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale. »

« Je suis très fier du travail accompli par nos sous-mariniers à bord du NCSM Chicoutimi. Leur dévouement et leur professionnalisme constants sont inspirants. Il ne faut pas sous-estimer l’importance des sous-marins dans l’espace de bataille. Nos sous-marins sont furtifs, meurtriers et tenaces. Ils constituent un élément stratégique non négligeable que les Forces armées canadiennes mettent à la disposition de nos partenaires et nos alliés partout dans le monde. a dit Vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la Marine royale canadienne. »

« Le NCSM Chicoutimi a mené avec succès des patrouilles dans la région Asie‑Pacifique afin de collaborer avec nos partenaires et nos alliés. Le Canada montre clairement ainsi l’importance stratégique qu’il accorde à la région et son engagement à l’égard du maintien de la paix et de la sécurité dans la région. a dit Capitaine de vaisseau Chris Robinson, commandant de la force sous-marine canadienne. »

Le NCSM Chicoutimi est parti en mission dans la région Asie‑Pacifique afin d’y effectuer des patrouilles dans le cadre d’une mission stratégique. Son déploiement a duré 197 jours. Il s’agit du plus long déploiement d’un sous-marin de la classe Victoria, après celui de 101 jours du NCSM Windsor, sous-marin de la classe Victoria, dans l’Atlantique Nord en 2015. Le NCSM Windsor est retourné en mission; il appuie actuellement des opérations de l’OTAN en mer Méditerranée.

Le NCSM Chicoutimi a collaboré avec la Force maritime d’autodéfense du Japon (JMSDF) et les Forces navales des États‑Unis (USN) pendant plusieurs mois. Au cours de cette période, il a participé à l’exercice ANNUALEX de la USN et de la JMSDF, exercice bilatéral annuel d’une durée de trois semaines devenu trilatéral pour la première fois en 2017 grâce à la participation du Canada.

Le NCSM Chicoutimi a visité Hawaï, Guam et le Japon durant ce déploiement de six mois. Sa visite à Yokosuka, au Japon, a été la première visite faite par un sous‑marin canadien depuis celle du NCSM Grilse en mai 1968.

Il y a eu deux périodes de repos et de maintenance pour le NCSM Chicoutimi, au Japon et dans le territoire américain de Guam, avec le soutien d’équipes de maintenance envoyées par l’installation de maintenance de la flotte de la MRC basée à Esquimalt.  Ces périodes ont permis d’améliorer les processus relatifs aux activités de maintenance et de soutien menées au cours du déploiement.

Le NCMS Chicoutimi fait partie des quatre sous-marins de la classe Victoria de la MRC. Le Chicoutimi ainsi que le NCSM Victoria et le NCSM Corner Brook sont basés à la BFC Esquimalt, alors que le NCSM Windsor est basé à la BFC Halifax, en Nouvelle‑Écosse.

Les sous-marins de la classe Victoria sont extrêmement polyvalents; ils peuvent naviguer par tous les temps pendant des périodes maximales de 45 jours et remplir divers rôles pour satisfaire aux exigences du Canada, soit posséder une flotte navale équilibrée, polyvalente et efficace au combat.

RELATED LINKS