IN THE NEWS

FRONTLINE IN THE NEWS

May 07, 2018

 

(français ci-dessous)

Canadians from across the country gathered to commemorate the sacrifices made by the thousands of Canadians who fought so valiantly during the Battle of the Atlantic, which ran from 1939 to 1945.

The national ceremony was held at National War Monument in Ottawa and will include members of the Royal Canadian Navy (RCN) and Royal Canadian Air Force (RCAF) alongside members of the Merchant Navy (MN). They will be accompanied by Central Region Sea and Air Cadets, Navy League Cadets, the Royal Canadian Legion Colour Party, local veteran organizations, other government departments, the diplomatic community and the Ottawa Children’s Choir.

Each year on the first Sunday in May, Canada and its naval community commemorates those lost at sea in the longest single campaign of the Second World War. Today, the legacy of the Battle of the Atlantic is upheld by those currently serving in the RCN.

“In looking back into the past, we can reflect proudly upon the RCN’s contributions to peace and security, both at home and abroad, throughout the decades. It allows us to pay homage to the brave men and women who sacrificed so much in service to Canada. As Battle of the Atlantic commemorations approach, I invite all of Canada to join the RCN in reflecting on your Navy’s storied past, recognizing its excellence at sea today, and looking forward as we build the RCN of the future,” said Vice-Admiral Ron Lloyd, Commander Royal Canadian Navy.

The Battle of the Atlantic was the fight for supremacy in the North Atlantic and lasted 2,075 days. It pitted Allied naval and air forces against German and Italian submarines, ships, and aircraft whose primary targets were the convoys of merchant ships carrying vital life-sustaining cargo from North America to Europe.


Members of the Royal Canadian Navy, Canadian Armed Forces, Veterans, Cadets and community gather at the Cross of Sacrifice at Point Pleasant Park in Halifax on 6 May, 2018 to commemorate the 73nd Anniversary of Battle of Atlantic.  The Royal Canadian Navy’s Stadacona Band leads the Battle of Atlantic Parade. (Photo: Mona Ghiz)

Much of the burden of fighting the Battle of the Atlantic fell to the RCN which, at the outbreak of the war, was comprised of only six destroyers and a handful of smaller vessels.

By the end of the war, Canada’s navy had grown to become the fourth largest in the world, and was instrumental in turning the tide of the war. During the Battle of the Atlantic, the RCN destroyed or shared in the destruction of 33 U-Boats and 42 enemy surface craft.  In turn, it suffered 2,210 fatalities, including six women, and lost 33 vessels.  


La Marine royale canadienne commémore la bataille de l’Atlantique

Le 6 mai, les Canadiens de tous les coins du pays se sont réunis aujourd'hui pour commémorer les sacrifices consentis par ces milliers de Canadiens qui ont combattu si vaillamment durant la bataille de l’Atlantique, de 1939 à 1945.

La cérémonie commémorative nationale a eu lieu au Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa avec la participation des membres de la Marine royale canadienne (MRC) et de l’Aviation royale canadienne (ARC) ainsi que des membres de la marine marchande. Les cadets de l’Air et de la Marine de la Région du Centre, les cadets de la Ligue navale, la garde de drapeau consacré de la Légion royale canadienne, les organisations locales d’anciens combattants, les autres ministères, le milieu diplomatique et les enfants du Ottawa Children’s Choir y seront également présents.

Chaque année, le premier dimanche de mai, le Canada et sa communauté navale commémorent les personnes qui ont péri en mer durant la bataille de l’Atlantique, la campagne la plus longue de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, l’héritage de la bataille de l’Atlantique est transmis par les membres actuels de la MRC.

« Si nous revenons sur le passé, nous pouvons nous féliciter des contributions de la MRC à la paix et à la sécurité, au pays et à l’étranger, au cours des décennies. Nous rendons ainsi hommage à ces braves hommes et femmes qui ont tant sacrifié au service du Canada. À l’approche des cérémonies commémoratives de la bataille de l’Atlantique, j’invite l’ensemble du Canada à réfléchir avec la MRC au riche passé de la Marine, à reconnaître son excellence en mer aujourd’hui et à penser à l’avenir au moment où nous bâtissons la MRC de demain. a dit vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la Marine royale canadienne. »

La bataille de l’Atlantique avait pour but la suprématie de l’Atlantique Nord, et elle a duré 2 075 jours. Elle opposait les forces navales et aériennes alliées aux sous-marins, aux navires, et aux aéronefs allemands et italiens, dont les cibles principales étaient les convois de navires marchands qui transportaient des cargaisons vitales de l’Amérique du Nord à l’Europe.

Une grande partie du fardeau de la bataille de l’Atlantique a échu à la Marine royale canadienne, laquelle n’avait, au début de la guerre, que six destroyers et une poignée de petits navires.

À la fin de la guerre, la marine du Canada avait connu une croissance telle qu’elle était devenue la quatrième marine au monde, et a joué un rôle crucial dans le changement du visage de la guerre. Durant la bataille de l’Atlantique, la MRC a détruit ou pris part à la destruction de 33 U-boot et de 42 embarcations de surface ennemies. Elle a elle-même subi 2 210 pertes, dont six femmes, et 33 de ses navires ont péri.

RELATED LINKS