IN THE NEWS

FRONTLINE IN THE NEWS

May 14, 2018

 

(français ci-dessous)

Lieutenant-General Wayne D. Eyre of the Canadian Armed Forces is the appointed Deputy Commander Designate of United Nations Command (UNC) Korea, the first non-US General Officer to hold the post in its 68-year existence. 

The appointment of Lieutenant-General Eyre demonstrates Canadian leadership and underlines Canada’s enhanced role in recent years in support of stability on the Korean Peninsula. Canada has worked hand-in-hand with its allies to revitalize the UNC and has actively participated in military exercises that reduce the risk of accidental escalation that could undermine diplomatic efforts.

The Canadian Armed Forces contribution to the UNC is also expected to expand from six personnel currently, to about 15 this summer.

Canada’s decision to increase its participation is aligned with Canada’s defence policy, Strong, Secure, Engaged. It reflects the importance Canada places on security in the Asia-Pacific region and demonstrates Canada’s resolve in standing with key Canadian allies and partners, including South Korea, in accordance with Canadian values and interests. 

Helping to support a strong UNC with a broad international composition will contribute to Canada’s objective of creating conditions conducive to peaceful, diplomatic solutions on the Korean Peninsula.

“For nearly 70 years, Canada has supported peace and security on the Korean Peninsula through our steadfast commitment to the United Nations Command. The appointment of Lieutenant-General Eyre to Deputy Commander – UNC Korea, and the increase in the contribution of the Canadian Armed Forces further demonstrates our commitment to maintaining the Armistice. The decision to increase our participation in the UNC is part of our continuous efforts to support our key partners in the Asia-Pacific region,” said Defence Minister Harjit S. Sajjan.

“Doing our part for global peace and security is often more than sending a large contingent of Canadian Armed Forces members. In sending Lieutenant-General Eyre as the next Deputy Commander of UNC Korea, I am dispatching an accomplished General Officer who will, I am certain, represent Canada and the Canadian Armed Forces with distinction on this important UN mission,” said General Jonathan Vance, Chief of the Defence Staff.

“I am looking forward to taking on the challenge of Deputy Commander – UNC Korea, and am incredibly honoured to be selected for this position. Canada is committed to maintaining peace and security on the Korean peninsula and throughout the Asia-Pacific region, for which the UNC is an important component, and I will do all I can to support this objective. The increase in the Canadian Armed Forces’ contribution is a further example of the Canadian Armed Forces being a force for good around the world,” said Lieutenant-General W.D. Eyre, Deputy Commander – UNC Korea.

The Chief of the Defence Staff will publish a Canadian Forces General Order (CANFORGEN) in the coming weeks, with the remaining General and Flag Officer senior appointments for 2018, including Lieutenant-General Eyre.

The UNC is the multi-national command that led the Allied Korean War effort (1950-53) in response to United Nations Security Council Resolutions. The war ended without a permanent peace agreement, but an armistice ended hostilities in 1953. In order to supervise the implementation of this agreement, the United Nations Command Military Armistice Commission was established, and on July 27, 1953, the Armistice Agreement was signed between the UNC, China, and North Korea.

The UNC remained the principal military command organization charged with the defence of South Korea until the establishment of the Republic of Korea–US Combined Forces Command in 1978, at which point it focused on maintaining the Armistice and coordinating and controlling international commitments in times of crisis.

The UNC Military Armistice Commission is headquartered in Seoul and Panmunjom, and is responsible for supervising the 244 kilometre-long Demilitarized Zone under the authority of the Armistice Agreement. 

The Canadian Armed Forces contributes to the UNC’s permanent staff and participates in exercises which contribute to both deterrence and reassurance on the Peninsula, as well as strategic planning and consultations with military and diplomatic counterparts from participating partners and allied nations.

The Canadian Defence Attaché and Assistant Attaché represent the Canadian Armed Forces’ presence in Seoul and act as Canada’s official liaison team to the UNC. They are members of the Military Armistice Commission participating in Armistice duties such as guard post inspections, investigations of cease-fire violations, and other events, including the repatriation of war remains to and from North Korea.

Canada and South Korea have signed a Memorandum of Understanding on International Development Cooperation, which establishes a framework for closer cooperation between the two countries in three broad areas: policy dialogue, institutional linkages and programming.

Canada and Korea are connected through strong people-to-people ties rooted in shared history and cultural connections, with over 170,000 Canadians being of Korean descent, and increasingly important economic links underpinned by the 2014 Canada-Korea Free Trade Agreement. 


Un général des Forces armées canadiennes sera nommé commandant adjoint du Commandement des Nations Unies en Corée

Le lieutenant-général Wayne D. Eyre des Forces armées canadiennes est le commandant adjoint désigné du Commandement des Nations Unies en Corée. Il est le premier officier général non américain à occuper ce poste depuis la création de cette organisation, il y a 68 ans

La nomination du lieutenant-général Eyre démontre le leadership du Canada et souligne le rôle accru joué récemment par le Canada pour appuyer la stabilité dans la péninsule coréenne. Le Canada collabore étroitement avec ses alliés pour revitaliser le Commandement des Nations Unies et participe activement aux exercices militaires qui réduisent les risques d’escalade accidentelle susceptibles de miner les efforts diplomatiques.

Les Forces armées canadiennes, qui fournissent actuellement six personnes au Commandement des Nations Unies, devraient en affecter quinze cet été.

La décision du Canada d’accroître sa participation est conforme à la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement. Elle reflète également l’importance que le Canada accorde à la sécurité dans la région Asie-Pacifique et démontre la détermination du Canada à appuyer ses principaux alliés et partenaires, dont la Corée du Sud, conformément à ses valeurs et à ses intérêts.

L’appui à un Commandement des Nations Unies composé d’un grand nombre de pays contribuera à l’objectif du Canada de créer des conditions propices à l’élaboration de solutions diplomatiques pacifiques dans la péninsule coréenne.

« Depuis près de 70 ans, le Canada appuie la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne par son engagement constant à l’égard du Commandement des Nations Unies. La nomination du lieutenant-général Eyre au poste de commandant adjoint du Commandement des Nations Unies en Corée et la contribution accrue des Forces armées canadiennes démontrent une fois de plus notre engagement à maintenir l’armistice. La décision d’accroître notre participation au Commandement des Nations Unies s’inscrit dans nos efforts continus à l’appui de nos principaux partenaires dans la région Asie-Pacifique. a dit Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense. »

« Faire notre part pour la paix et la sécurité mondiales, c’est souvent plus qu’envoyer un grand nombre de membres des Forces armées canadiennes. En envoyant le Lgén Eyre s’acquitter des fonctions de commandant adjoint du Commandement des Nations Unies en Corée, je dépêche un officier général accompli qui, j’en suis certain, représentera le Canada et les Forces armées canadiennes avec distinction dans le cadre de cette importante mission des Nations Unies. a dit général Jonathan Vance, chef d’état-major de la défense. »

« Je me réjouis à l’idée de relever les défis associés aux fonctions de commandant adjoint du Commandement des Nations Unies en Corée, et je suis particulièrement honoré d’avoir été sélectionné pour ce poste. Le Canada est résolu à maintenir la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne et l’ensemble de la région Asie-Pacifique, où le Commandement des Nations Unies joue un rôle important, et je ferai tout en mon pouvoir pour appuyer cet objectif. La contribution accrue des Forces armées canadiennes est un autre exemple qui montre que les Forces armées canadiennes sont une force au service du bien dans le monde. a dit lieutenant-général W.D. Eyre, commandant adjoint – Commandement des Nations Unies en Corée. »

​Le chef d’état-major de la défense publiera, au cours des prochaines semaines, un message général des Forces canadiennes (CANFORGEN) présentant les nominations chez les généraux et les officiers généraux pour 2018, dont celle du Lgén Eyre.

Le Commandement des Nations Unies est le commandement multinational qui a dirigé les efforts des alliés pendant la guerre de Corée (1950-1953) suivant les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. La guerre s’est terminée sans accord de paix permanent, mais un armistice a mis fin aux hostilités en 1953. La Commission d’armistice militaire du Commandement des Nations Unies (UNCMAC) a été créée afin de superviser la mise en œuvre de cet accord, et le Commandement des Nations Unies, la Chine et la Corée du Nord ont signé la Convention d’armistice le 27 juillet 1953.

Le Commandement des Nations Unies est demeuré la principale organisation de commandement militaire chargée de la défense de la Corée du Sud jusqu’à la création, en 1978, du Commandement des forces multinationales des États-Unis pour la République de Corée. Depuis, il se concentre sur le maintien de l’armistice et la coordination et la surveillance des engagements internationaux en temps de crise.

La Commission d’armistice militaire du Commandement des Nations Unies, dont le quartier général est situé à Séoul et à Panmunjom, est chargée, en vertu de la Convention d’armistice, de superviser la zone démilitarisée qui s’étend sur 244 kilomètres.

Les Forces armées canadiennes fournissent du personnel permanent au Commandement des Nations Unies et participent à des exercices qui contribuent à la dissuasion et à l’apaisement dans la péninsule, ainsi qu’à la planification stratégique et aux consultations avec les homologues militaires et diplomatiques des partenaires participants et des pays alliés.

L’attaché de défense du Canada et l’attaché adjoint représentent les Forces armées canadiennes à Séoul et agissent à titre d’équipe de liaison officielle du Canada auprès du Commandement des Nations Unies. Ils sont membres de la Commission d’armistice militaire et participent aux tâches associées à l’armistice, comme l’inspection des postes de garde, les enquêtes sur les violations du cessez-le-feu et d’autres activités, ce qui comprend le rapatriement des victimes de guerre à destination et en provenance de la Corée du Nord.

Le Canada et la Corée du Sud ont signé un protocole d’entente sur la coopération internationale au développement qui établit un cadre en vue d’une coopération plus étroite entre les deux pays dans trois grands domaines : le dialogue politique, les liens institutionnels et l’établissement de programmes.

De solides relations de populations à populations unissent le Canada et la Corée, dont l’histoire et la culture s’entremêlent. Ces relations sont d’autant plus importantes que le Canada compte plus de 170 000 citoyens d’origine coréenne et que les deux pays entretiennent des liens économiques de plus en plus importants en vertu de l’accord de libre-échange qu’ils ont conclu en 2014.

RELATED LINKS