PRESS RELEASES

PRESS RELEASES

Posted on Sep 06, 2016

 

(français ci-dessous)

Approximately 20 soldiers from the Canadian Army Intelligence Regiment will participate alongside soldiers from the American, British, Australian, and New Zealand Armies (known as the ABCA coalition) during Exercise Dark Raven at the Burnham Military Camp in Christchurch, New Zealand, from September 5 to 15.
 
Exercise Dark Raven will focus on the interoperability of the ABCA coalition’s intelligence branches and technology.      
 
This exercise will not only allow participants the opportunity to share best practices and procedures amongst the ABCA coalition writ-large, it will also provide a great venue for the Canadian Army to share knowledge and, through simulation, experiment with procedures within a joint multinational operational environment. “Working with the American, British, Australian, and New Zealand armies always results in excellence in terms of interoperability,” said Major-General J.M. Lanthier, Commander, Canadian Army Doctrine and Training Centre Headquarters.

  • The ABCA coalition began shortly after World War II due to the close Allied cooperation during the war. The Plan to Effect Standardization was initiated in 1947 among the armies of the United States, the United Kingdom, and Canada and was called the “ABC Armies.” In 1963, the Australian Army joined the group and the following year the New Zealand Army was granted observer status, becoming a full-fledged member in 2006.
     
  • Through activities like Exercise Dark Raven, ABCA armies are able to conduct a full spectrum of coalition land operations in a joint environment.
     
  • Since its inception, the ABCA coalition has continuously evolved, particularly after the terrorist attacks of September 11, 2001, in order for all five nations to achieve their security goals.
     
  • The Canadian Army Intelligence Regiment is based in Kingston, Ontario. It provides highly trained personnel and ground intelligence enabling the Canadian Army and Canadian Armed Forces to meet operational and institutional requirements

 


Des pays alliés collaborent étroitement dans le cadre de l’exercice DARK RAVEN
 
Environ 20 soldats du Régiment du renseignement de l’Armée canadienne prendront part à l’exercice Dark Raven aux côtés de soldats des forces armées américaines, britanniques, australiennes et néo-zélandaises (connu sous le nom de coalition ABCA) au camp militaire de Burnham, à Christchurch, en Nouvelle‑Zélande, du 5 au 15 septembre.
 
L’exercice Dark Raven sera axé sur l’interopérabilité de la technologie et des services du renseignement de la coalition ABCA.
 
En plus de donner l’occasion aux participants de partager leurs procédures et pratiques exemplaires au sein de l’ensemble de la coalition ABCA, cet exercice constituera une excellente occasion pour l’Armée canadienne de communiquer ses connaissances et de tester ses procédures dans un environnement opérationnel multinational au moyen de simulations. « Travailler en collaboration avec les forces armées américaines, britanniques, australiennes et néo‑zélandaises conduit toujours à l’excellence sur le plan de l’interopérabilité. L’occasion de formation offerte par l’exercice Dark Raven permettra à l’Armée canadienne d’être prête, comme d’habitude, » dit le major-général J.M. Lanthier, commandant, Quartier général du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne.

  • La coalition ABCA a été créée peu de temps après la Seconde Guerre mondiale en raison de l’étroite collaboration entre les alliés pendant la guerre. Le « Plan de normalisation » a débuté en 1947 entre les armées des États‑Unis, du Royaume‑Uni et du Canada, et a été désigné « armées ABC ». En 1963, l’armée australienne s’est jointe au groupe, puis l’année suivante, l’armée de la Nouvelle‑Zélande s’est vu accorder le statut d’observateur, puis est devenue membre à part entière en 2006.
     
  • Grâce à des activités comme l’exercice Dark Raven, les armées ABCA sont en mesure de mener une gamme complète d’opérations terrestres de coalition dans un contexte interarmées.
     
  • Depuis sa création, la coalition ABCA continue d’évoluer, particulièrement depuis les attentats du 11 septembre 2001, pour que les cinq pays puissent atteindre leurs objectifs en matière de sécurité.
     
  • Le Régiment du renseignement de l’Armée canadienne est basé à Kingston, en Ontario. Il fournit du personnel bien entraîné ainsi que des renseignements sur le terrain permettant à l’Armée canadienne et aux Forces armées canadiennes de répondre aux exigences opérationnelles et institutionnelles.
JOIN THE DISCUSSION RULES OF ENGAGEMENT

Comments

CLICK HERE TO COMMENT ON THIS ARTICLE