FRONTLINE COMMENTARY

OTHER FRONTLINE BLOGS

NORAD intercepts Russian aircraft
Posted on Mar 10, 2020
|  0 comments

PETERSON AIR FORCE BASE, Colorado – North American Aerospace Defense Command F-22s, CF-18s, supported by KC-135 Stratotanker and E-3 Sentry AWACS aircraft, intercepted two Russian Tu-142 maritime reconnaissance aircraft entering the Alaskan Air Defense Identification Zone on Monday, March 9th.

The Russian aircraft entered the ADIZ north of Alaska and remained within it for approximately 4 hours. NORAD fighter aircraft escorted the TU-142s for the duration of their time in the ADIZ. The Russian aircraft remained in international airspace over the Beaufort Sea, and came as close as 50 nautical miles to the Alaskan coast. The Russian aircraft did not enter United States or Canadian sovereign airspace.

NORAD employs a layered defense network of radars, satellites, and fighter aircraft to identify aircraft and determine the appropriate response. The identification and monitoring of aircraft entering a U.S. or Canadian ADIZ demonstrates how NORAD executes its aerospace warning and aerospace control missions for the United States and Canada.


Tupolev Tu-142

“NORAD continues to operate in the Arctic across multiple domains,” said General Terrence J. O’Shaughnessy, NORAD Commander.  “As we continue to conduct exercises and operations in the north, we are driven by a single unyielding priority: defending the homelands.”

NORAD is a bi-national command focused on the defense of both the United States and Canada; the response to potential aerospace threats does not distinguish between the two nations and draws on forces from both countries.

––––––

Le NORAD a intercepté des avions russes qui entraient dans la zone d'identification de défense aérienne

Base aérienne de PETERSON, au Colorado – Des F-22 et des CF18, appuyés par un KC-135 Stratotanker et un E-3 Sentry système aéroporté d'alerte et de contrôle (AWACS), du Commandement de la défense aérienne de l'Amérique du Nord, ont intercepté deux Tu-142 russes, de reconnaissance maritime, qui entraient dans la zone d'identification de défense aérienne de l’Alaska, le lundi 9 mars.

Les avions russes sont restés dans l’espace aérien international, au-dessus de la mer de Beaufort et ne sont pas entrés dans l’espace aérien souverain des États-Unis ou du Canada.

Le NORAD possède un réseau de défense formé de radars, de satellites, et d’avions de chasse pour identifier les aéronefs et déterminer les réactions appropriées. L’identification et la surveillance des aéronefs qui entrent dans la zone d'identification de défense aérienne des États-Unis ou du Canada montrent comment le NORAD réagit aux alertes aérospatiales et exécute ses missions de contrôle de l'espace aérien pour les États-Unis et pour le Canada.

« Le NORAD continue à travailler dans l’Arctique, dans tous les domaines » a dit le général Terrence J. O’Shaughnessy, commandant du NORAD. « Alors que nous continuons nos exercices et nos opérations dans le Nord, nous n’avons qu’une priorité inébranlable : défendre nos patries. »

Le NORAD est un commandement binational dont la préoccupation principale est la défense des États-Unis et du Canada. Sa réaction à des menaces aérospatiales possibles est la même pour les deux nations en utilisant les forces des deux pays.

Comments

Add new comment