IN THE NEWS

FRONTLINE IN THE NEWS

Nov 17, 2016

 

Her Majesty’s Canadian Ship (HMCS) Vancouver is assisting the people of New Zealand affected by the 7.8 magnitude earthquake that struck the South Island on November 14. HMCS Vancouver was in the vicinity of Auckland, NZ, at the time of the earthquake preparing for a goodwill visit to celebrate the 75th anniversary of New Zealand’s Naval Forces with other allied naval forces.
 
The ship, with its embarked CH-124 Sea King helicopter and air detachment, will be a key asset in evacuating persons from the affected area and assisting in the transport of emergency supplies into the area as the majority of roads and rail lines have been severed.
 
In the evening of November 14 (Eastern Standard Time) HMCS Vancouver began transiting towards the area worst affected as part of a multinational Task Group of warships.   At noon today (Eastern Standard Time) HMCS Vancouver arrived off the coastal town of Kaikoura, South Island ready to commence operations today.

“HMCS Vancouver’s rapid shift from training and naval operations to assisting earthquake victims in New Zealand is testament to the professionalism and capabilities of the Royal Canadian Navy.  More broadly, Canadians can be proud that their Canadian Armed Forces stand ready to assist our allies when we are called upon” said General Jonathan Vance, Chief of the Defence Staff.

HMCS Vancouver will conduct emergency humanitarian operations in order to minimize human suffering.

The ship has airlift capability.  It also carries basic Humanitarian Assistance Disaster Relief supplies onboard which may be used in post-disaster efforts if needed. These basic supplies include first aid kits, tents, generators, blankets, chainsaws and hand tools. The ship’s company stands ready to support the operation as it develops.
 
HMCS Vancouver’s full complement including her CH-124 Sea King air detachment totals 231 personnel.
 
The Canadian Armed Forces stands ready to support Global Affairs Canada, the lead department for the Government of Canada’s response to the aftermath of the earthquake in New Zealand.
 
The RCN “generates forward” by deploying warships and submarines abroad to train and conduct trials. Already at sea, these ships have the people, tools, skills, and flexibility needed to respond quickly when called upon to support Canada’s military priorities in the region, and to provide the government with defence and security options. The ship’s capabilities can be augmented in situ as needed to meet specialized tasks.
 
The RCN is one of the most flexible tools for the Government of Canada’s diplomatic and foreign policy. Its missions range from humanitarian assistance and disaster relief to deterrence, anti-terrorism and full combat operations. Its 13,000 full-time and part-time military members and 3,700 civilians are stationed across Canada and are deployed around the world.
 
The RCN is one of “Canada’s First Responders” on times of crisis or conflict.  When Canada wants to demonstrate its leadership and commitment, the government sends ships.
 
Canadian Joint Operations Command prepares for and conducts operations to defend Canada, to assist in the defence of North America, and, as directed, to promote peace and security abroad.
 


Le NCSM Vancouver est affecté aux efforts humanitaires après le séisme en Nouvelle-Zélande
 
Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Vancouver prêtera main-forte aux Néo-Zélandais touchés par le séisme de magnitude 7,8 qui a frappé l’île du Sud, le 14 novembre. Le NCSM Vancouver était aux environs d’Auckland, en Nouvelle-Zélande au moment du séisme et se préparait pour une visite amicale afin de célébrer le 75e anniversaire des forces navales néo-zélandaises avec d’autres forces navales alliées.
 
Le navire, avec son hélicoptère CH-124 Sea King, et son détachement aérien à bord, seront un atout important pour aider l’évacuation des personnes de la zone touchée et le transport de fourniture d’urgence dans la région, puisque la majorité des routes et des voies ferrées ont été coupées.
 
La soirée du 14 novembre (heure normale de l’Est), le NCSM Vancouver a commencé sa transition en direction de la zone la plus touchée dans le cadre d’une force opérationnelle multinationale de navires de guerre. À midi aujourd’hui (heure normale de l’Est), le NCSM Vancouver est arrivé au large de la ville côtière Kaikoura, sur l’île du Sud, prêt à entreprendre ses opérations.

« Le changement rapide de l’objectif de formation et d’opérations navales aux opérations de secours aux sinistrés après le séisme du NCSM Vancouver fait preuve du professionnalisme et des capacités de la Marine royale canadienne. En gros, les Canadiens peuvent être fiers que leurs Forces armées canadiennes soient prêtes à aider nos alliés au moment où on leur demande. » dit le Général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense.

Le NCSM Vancouver mènera des opérations d’aide humanitaire d’urgence afin de réduire au minimum la souffrance humaine.
 
Ce navire a des capacités de transport aérien. Il a également à son bord du matériel de base nécessaire aux opérations d’aide humanitaire et de secours aux sinistrés qui peut être utilisé au besoin à la suite d’une catastrophe. Ce matériel de base comprend des trousses de premiers soins, des tentes, des génératrices, des couvertures, des scies à chaîne et des outils à main. L’équipage du navire se tient prêt à appuyer l’opération à mesure qu’elle progresse.
 
L’équipage complet du NCSM Vancouver, y compris les membres de son détachement aérien de CH-124 Sea King, comprend 231 membres.
 
Les Forces armées canadiennes sont prêtes à appuyer Affaires mondiales Canada, le ministère responsable de l’intervention du gouvernement du Canada à la suite du séisme en Nouvelle‑Zélande.
 
La MRC “anticipe les situations” en envoyant des navires de guerre et des sous-marins à l’étranger à des fins d’entraînement et d’essais. Ces navires, déjà en mer, disposent du personnel, des outils, des compétences et de la souplesse nécessaires pour intervenir rapidement lorsqu’ils sont appelés à soutenir les priorités militaires du Canada dans la région et à fournir des options au gouvernement en matière de sécurité et de défense. Les capacités du navire peuvent être améliorées sur place au besoin afin de s’acquitter de tâches spécialisées.
 
La MRC est l’un des outils les plus souples pour la politique étrangère et diplomatique du gouvernement du Canada. Elle effectue toute une gamme de missions, de l’aide humanitaire et des secours aux sinistrés aux opérations de dissuasion, en passant par des opérations de combat et de lutte contre le terrorisme. Elle compte 13 000 militaires à temps plein et à temps partiel ainsi que 3 700 employés civils en poste à l’échelle du Canada et en déploiement partout dans le monde.
 
La MRC est l’un des « premiers intervenants du Canada » en période de crise ou de conflit. Lorsque le Canada veut faire preuve de leadership et d’engagement, le gouvernement déploie des navires.

RELATED LINKS